Le nom des rues n’est pas un hasard

Share Button

Au quartier, nous sommes entourés de gens célèbres

FERDINAND REY

REY (Marius Ferdinand). Marseille 14 janvier 1866-28 janvier 1926.
Chef d’orchestre, Professeur de musique et compositeur.
Chef d’orchestre à l’opéra de Nice et en 1900 au Casino de la Bourboule, il a dirigé Gismonda à l’opéra de Marseille en 1919.

Son père Noël, était boulanger.
Sa mère Elisabeth Pourrière.
Matricule militaire 1886.
Il a habité aux 11 rues des Petites Maries

BUSSY L'INDIEN

Charles Joseph Patissier de Bussy marquis de Castelnau est né en Picardie en 1720.
Il effectue l'essentielle de sa carrière militaire lors de ses deux séjours aux Indes françaises.
Il termine sa carrière comme gouverneur des Établissements français des Indes où il meurt le 7 janvier 1785 à Pondichery. Ses exploits lui valent d'être baptisé « Bussy l'indien ».

ARMAND BÉDARRIDE

Avocat et franc-maçon français, né au Pré-Saint-Gervais le 24 avril 1864 et mort à Marseille le 5 décembre 1935.

Il collabore également à plusieurs journaux, revues politiques artistiques et maçonniques.
En 1896 il est élu conseiller municipal de Marseille et adjoint au Maire, réélu en 1900.

ANDRÉ POGGIOLI, PEINTRE

André Poggioli est né le 16 mars 1921 à Marseille.
Très tôt, il se destine aux Beaux-Arts pour lesquels il dénote de réels talents. Il a ainsi illustré plusieurs publications. Mais, malheureusement, sa carrière pourtant prometteuse est arrêtée par la seconde guerre mondiale :
André Poggioli, réfractaire au service du travail obligatoire (STO), rejoint les maquis et la résistance.
Mais il est pris fin 1943.
Il sera fusillé après une courte incarcération, quelques mois avant le débarquement en Normandie.

Pastoret

Claude-Emmanuel-Joseph-Pierre, marquis de Pastoret (Marseille, 24 décembre 1755 — Paris, 28 septembre 1840)
est un avocat, homme de lettres et homme politique français. Il fut député de Paris à l'Assemblée législative, dont il en fut le président du 3 au 16 octobre 1791.
Il fut ensuite Président du Conseil des cinq-cents du 18 août au 21 septembre 1796. Il fut également chancelier de France et président de la Chambre des pairs de 1829 à 1830.
Fils d'un lieutenant général de l'amirauté de Provence, il fit ses humanités chez les Oratoriens de Lyon, son droit à Aix, voyagea en Italie, et, en 1781, devint conseiller à la cour des Aides de Paris.

RUE DES TROIS ROIS

Selon le livre Évocation du Vieux Marseille la rue des Trois Rois doit son nom à une enseigne d’hôtellerie.
Cette hôtellerie devait avoir une certaine réputation au XVIIe siècle, car la ville y logea quatre gentilshommes
de la suite de la reine Christine de Suède.

previous arrow
next arrow
Slider

 


Laisser un commentaire